• PAQUE 3

    PAQUE 3

    Pâques

    Que le ciel tonne ou le soleil rayonne,
    A pâques les cloches sonnent
    D'un bel écho qui carillonne
    Ding dong dans tout le pays résonne.
    Le chocolat endosse ses habits de fêtes,
    Travesti en lapin ou poulette.
    Dans les jardins, il prend la poudre d'escampette
    Pour se trouver les meilleures cachettes.
    Les enfants ne tiennent plus en place
    En attendant l'ouverture de la chasse
    Aux œufs dont on cherche la trace
    Dans l'herbe haute et bien grasse.
    Leurs petits paniers sous le bras
    Partout ce ne sont que des ho ! et des ha !
    Cris d'émerveillement par ci et par là
    Pour tous ces trésors de chocolat.
    Pâques fait ces tableaux charmants
    Rassemblant petits et plus grands
    Tout dans l'enchantement
    Magie particulière du moment. 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • PAQUE 7

    PAQUE 7

     

    Lapins

    Les petits Lapins, dans le bois,
    Folâtrent sur l’herbe arrosée
    Et, comme nous le vin d’Arbois,
    Ils boivent la douce rosée.

    Gris foncé, gris clair, soupe au lait,
    Ces vagabonds, dont se dégage
    Comme une odeur de serpolet,
    Tiennent à peu près ce langage :

    Nous sommes les petits Lapins,
    Gens étrangers à l’écriture
    Et chaussés des seuls escarpins
    Que nous a donnés la Nature.

    Nous sommes les petits Lapins,
    C’est le poil qui forme nos bottes,
    Et, n’ayant pas de calepins,
    Nous ne prenons jamais de notes.

    Et dans la bonne odeur des pins
    Qu’on voit ombrageant ces clairières,
    Nous sommes les tendres Lapins
    Assis sur leurs petits derrières.

    Poème de Théodore de BANVILLE (Extrait) Sonnailles et Clochettes - 27 novembre 1888.


     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • PAQUE 5

     

     

    PAQUE 5

     Les petits canards


    Ils vont, les petits canards,

    Tout au bord de la rivière,
    Comme de bons campagnards.

    Barboteurs et frétillards,
    Heureux de troubler l’eau claire,
    Ils vont, les petits canards.

    Ils semblent un peu jobards,
    Mais ils sont à leur affaire
    Comme de bons campagnards

    Dans l’eau pleine de têtards,
    Où tremble une herbe légère,
    Ils vont, les petits canards.

    Marchant par groupes épars,
    D’une allure régulière
    Comme de bons campagnards ;

    Amoureux et nasillards,
    Chacun avec sa commère,
    Comme de bons campagnards
    Ils vont, les petits canards !

     Rosemonde Gérard
    Les Pipeaux

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique