• Poésies Carnaval

    Je vous offre mes créations mais je vous demande de bien vouloir respecter mon travail en ne les modifiant pas et en y laissant ma signature. Je vous souhaite une bonne visite et au plaisir de vous lire

    Tubes Hommes création

  • CARNAVAL 9

     

    CARNAVAL 9

    Les Roses de Venise

    Dans la cambrure du Grand Canal ,
    J'ai vu fleurir des choses étranges .
    Quand les dorures sont végétales ,
    Ici les roses portent les anges .

    Villon y dirait leurs douleurs ,
    Baudelaire aimerait leurs frayeurs,
    Rimbaud y tiendrait ses couleurs ,
    Et ses voyelles, et mon bonheur .

    Les Roses de Venise sont toutes de pierres vêtues ,
    Couvertes de porphyre , de marbre , de blanche d'Istrie .
    Les pétales mordorés de ces fleurs d' Italie
    N'ont de senteurs , que le nectar de leur vécu .
    Flora , la vie ,
    Que j'aime à la folie ,
    Vous voici !

    Au lit des pilotis , vous avez survécu ,
    A la peste , à sa mort , et aux hommes pervertis .
    Les pieux de rouvre et de mélèze sont le châssis
    De votre beauté , loin du malheur , survenu .
    Flora , la vie ,
    Que j'aime à la folie ,
    Vous voici !

    Rêvant d'un paradis , qu'il croit avoir perdu ,
    Le ruisseau perpétuel des amoureux transis ,
    Transis par vos parterres sans cesse refleuris
    Découvre émerveillé , le sensuel , la vertu .
    Flora , la vie ,
    Que j'aime à la folie ,
    Vous voici !

    Quand ces deux angelots émergent à ma vue ,
    Au profond du miroir , et derrière celui-ci ,
    A la vase des canaux , et au ciel d'Italie ,
    Le diable et le bon Dieu sont chez vous revenus .
    Flora , la vie ,
    Que j'aime à la folie ,
    Vous voici !

    Belles Rosas continuez , au soleil apparu ,
    De mirer vos sépales , aux reflets rouges et gris ,
    De perdre vos pétales , au gré des jours de vie ,
    Que l'on veut attraper , et qui ont disparu .
    Flora , la vie ,
    Que j'aime à la folie ,
    Vous voici !

    Gérard Cotton

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • CARNAVAL 4


    CARNAVAL 4

    Ô ma jolie Vénitienne !

    Dans la cambrure du Grand Canal ,
    J'ai vu fleurir des choses étranges .
    Quand les dorures sont végétales ,
    Ici les roses portent les anges .

    Villon y dirait leurs douleurs ,
    Baudelaire aimerait leurs frayeurs,
    Rimbaud y tiendrait ses couleurs ,
    Et ses voyelles, et mon bonheur .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    Je t'ai cherchée sur les canaux,
    A l'aube , au pont du Rialto ,
    Comme d'autres s'enfuient à Bornéo
    Vers on ne sait quel Eldorado .
    Je t'ai cherchée sur les canaux .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    A l'appel des vaporetti ,
    Au départ du pont des Scalzi ,
    M'enchante une fille d'Italie
    Qui chaque jour refleurit ,
    A l'appel des vaporetti .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    Une goutte de Bardolino
    Réveilla mon cœur de Pierrot :
    Larme grenat de vin sans eau .
    Sous le pinceau de Carpaccio ,
    Une goutte de Bardolino .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    Je t'ai rêvée à San Marco
    A l'ombre d'un cappucino .
    Au Florian sans nous dire un mot ,
    Sous l'azur pour un boléro ,
    Je t'ai rêvée à San Marco .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    Elle a remis sa beauté blême
    Posant un masque à mon poème .

    De ses doigts sur mes lèvres crème ,
    Quand j'ai écrit les mots " Je t'aime ",
    Elle a remis sa beauté blême .

    Ô, ma jolie vénitienne!
    Comme l'amour à l'antienne ,
    Posons sur toi le bleu de Sienne ,
    L'indigo des mers lointaines ,
    Ô, ma jolie vénitienne !

    Gérard Cotton

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • CARNAVAL 4

     


    CARNAVAL 4

    Carnaval
    Venise pour le bal s'habille.
    De paillettes tout étoilé,
    Scintille, fourmille et babille
    Le carnaval bariolé.

    Arlequin, nègre par son masque,
    Serpent par ses mille couleurs,
    Rosse d'une note fantasque
    Cassandre son souffre-douleurs.

    Battant de l'aile avec sa manche
    Comme un pingouin sur un écueil,
    Le blanc Pierrot, par une blanche,
    Passe la tête et cligne l’œil.

    Le Docteur bolonais rabâche
    Avec la basse aux sons traînés;
    Polichinelle, qui se fâche,
    Se trouve une croche pour nez.

    Heurtant Trivelin qui se mouche
    Avec un trille extravagant,
    A Colombine Scaramouche
    Rend son éventail ou son gant.

    Sur une cadence se glisse
    Un domino ne laissant voir
    Qu'un malin regard en coulisse
    Aux paupières de satin noir.

    Ah! fine barbe de dentelle,
    Que fait voler un souffle pur,
    Cet arpège m'a dit : C'est elle !
    Malgré tes réseaux, j'en suis sûr,

    Et j'ai reconnu, rose et fraîche,
    Sous l'affreux profil de carton,
    Sa lèvre au fin duvet de pêche,
    Et la mouche de son menton. »

    Théophile Gautier - Émaux et Camées 

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique