• ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     

     Créations de mon amie Annie Anya , merci de tout coeur ma douce ♥

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    jardin des roses
    Le jardin des roses

    Votez pour moi svp merci

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    Le jardin des roses

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    Le jardin des tubes

     

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     

    Cadeaux de ma sœurette Lili mc

    Merci ma douce , bisous ♥

     ♥ Le jardin des roses ♥

    Merci de tout cœur ma sœurette adorée jtf .

    Tu es adorable .

    Mille doux bisous .

     

     

     Copyright © Sylvie Erwan2017.fr, Tous Droits Réservés.
    Je rappelle que mes créations sont sous Copyright.©2017 By ©Sylvie Erwan - Toute reproduction est interdite - DésignDéposé sous Copyright France.com sous le numéro : RS9T272 - RS9T16C

     

      

  • PRINTEMPS 7

     

    PRINTEMPS 7

     Bonjour à tous .
    Voici venue le weekend alors .
    passez un bon samedi et dimanche , reposez vous et prenez soin de vous .
    Le printemps est arriver mais de belles gelées le matin ces derbiers jours !
    Bisous du ♥

    PRINTEMPS 7

    Oiseau de Printemps

    Joli Chardonneret tu es sorti de l’ombre
    Posé sur la rembarde pour venir me chanter
    Une ode à la Nature, au Soleil, au Printemps
    Tu es venu me dire que l’Amour est devant

    Saute, vrille, vole
    Et mange toutes les graines que je t’ai données
    Reviens sur mon balcon, recommence ton chant
    Qui m’envahit toute entière
    Ces matins des beaux jours

    Joli Chardonneret je te veux sur ma route
    dans ma jolie campagne
    au pied de mon balcon

    Elodie Santos, 2009

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • De joyeuses Pâques

     

     

     

    15

    Je viens vous souhaiter
    de bonnes et joyeuses fêtes de Pâques .
    Passez une bonne journée
    un bon weekend , profitez du soleil si il est là .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous ♥

    15

    Pâques
    Au bord du toit, près des lucarnes,
    On a repeint les pigeonniers,
    Et les couleurs vives vacarment
    Depuis les seuils jusqu'aux greniers

    Et c'est le vert, le brun, le rouge,
    Sur les pignons, au bord de l'eau,
    Et tout cela se mire et bouge
    Dans la Lys, la Durme ou l'Escaut.

    On bouleverse les cuisines :
    Des mains rudes, de larges bras
    Frottent les antiques bassines,
    L'écuelle usée et le pot gras.

    Sur les linges, les draps, les taies,
    Qu'on sèche à l'air vierge et vermeil,
    Pleuvent, partout, le long des haies,
    Les ors mobiles du soleil.

    Là-bas, au fond des cours, s'allument
    Faux et râteaux, coutres et socs;
    Comme de hauts bouquets de plumes
    Sur les fumiers luisent les coqs.

    Là-bas, au fond des cours, s'allument
    Faux et râteaux, coutres et socs;
    Comme de hauts bouquets de plumes
    Sur les fumiers luisent les coqs.

    (Emile Verhaeren)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    8 commentaires
  • 11

     

    Bonjour à tous .
    Voici venue le weekend alors .
    passez un bon samedi et dimanche , reposez vous et prenez soin de vous .
    Le printemps est arriver magnifique soleil ,
    mais des gelées le matin ,
    les arbres fruitiers on en pris une coup dans la chtroufette !
    Bisous du ♥

    3 petits lapins

    Trois lapins, dans le crépuscule,
    Tenaient un long conciliabule.
    Le premier montrait une étoile
    Qui montait sur un champ d'avoine.
    Les autres, pattes sur les yeux,
    La regardaient d'un air curieux.
    Puis tous trois, tête contre tête,
    Se parlaient d'une voix inquiète.
    Se posaient-ils, tout comme nous,
    Les mêmes questions sans réponse ?
    D'où venons-nous ?
    Où allons nous ?
    Que sommes-nous ?
    Pourquoi ces ronces
    Pourquoi dansons-nous le matin,
    Parmi la rosée et le thym ?
    Pourquoi avons-nous le cul blanc,
    Longues oreilles, longues dents ?
    Pourquoi notre nez tout le temps,
    Tremble-t-il comme feuille au vent ?
    Pourquoi l'ombre d'un laboureur
    Nous fait-elle toujours si peur ?
    Trois lapins dans le crépuscule
    Tenaient un long conciliabule.
    Et il aurait duré longtemps
    Encore si une grenouille
    N'avait plongé soudainement
    Dans l'eau de lune de l'étang.

    Maurice Carême

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique