• ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     Créations de mon amie Annie Anya , merci de tout coeur ma doue ♥

    http://lesflashdeannie62.eklablog.com/

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     

     ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    Page youtube de mon ami Roger Constant , de splendides vidéos de sa création , bravo mon ami ♥

    https://www.youtube.com/channel/UCLfKG7OBmMaAVq3MzWtwMZA/videos

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

      

     Copyright © Sylvie Erwan2017.fr, Tous Droits Réservés.
    Je rappelle que mes créations sont sous Copyright.©2017 By ©Sylvie Erwan - Toute reproduction est interdite - DésignDéposé sous Copyright France.com sous le numéro : RS9T272 - RS9T16C


      

  • KIT HIVER 3

    KIT HIVER 3

    Bonjour à toutes et tous .
    J'espère que vous allez bien ?
    Ici il pleut avec beaucoup de vent .
    L'hiver arrive tout doucement.
    Passez une bonne journée .
    Passez un bon weekend .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥

    KIT HIVER 3


    Que j’aime le premier frisson d’hiver…

    Que j’aime le premier frisson d’hiver ! le chaume,
    Sous le pied du chasseur, refusant de ployer !
    Quand vient la pie aux champs que le foin vert embaume,
    Au fond du vieux château s’éveille le foyer ;

    C’est le temps de la ville. – Oh ! lorsque l’an dernier,
    J’y revins, que je vis ce bon Louvre et son dôme,
    Paris et sa fumée, et tout ce beau royaume
    (J’entends encore au vent les postillons crier),

    Que j’aimais ce temps gris, ces passants, et la Seine
    Sous ses mille falots assise en souveraine !
    J’allais revoir l’hiver. – Et toi, ma vie, et toi !

    Oh ! dans tes longs regards j’allais tremper mon âme
    Je saluais tes murs. – Car, qui m’eût dit, madame,
    Que votre coeur sitôt avait changé pour moi ?

    Alfred de Musset

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires
  • KIT HIVER 2

     

    KIT HIVER 2

     Bonjour à toutes et tous .
    J'espère que vous allez bien ?
    Ici il commence à faire froid .
    L'hiver arrive tout doucement.
    Passez une bonne journée .
    Passez un bon weekend .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥

    KIT HIVER 2



    Toile d’Hiver

    La neige est si belle sur les arbres
    lorsque s’empilent petit à petit
    tous les flocons qui tombent du ciel

    Tout est blanc et couleur d’écorce
    et quelques oiseaux qui brillent comme des étoiles
    au milieu de ce ciel de jour où le bleu est parti

    Un rouge-gorge
    Une mésange
    Orange
    virevoltent autour de la mangeoire

    Et le grand pré est si blanc
    Blanc
    Comme une toile moelleuse
    Comme une toile d’Hiver
    Où les couleurs de vie
    ne partiront jamais

    Elodie Santos

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    27 commentaires
  • KIT AUTOMNE 9

    KIT AUTOMNE 9

    Bonjour à toutes et tous .
    J'espère que vous allez bien ?
    Ici il commence à faire froid .
    Les 1er gelées .
    L'hiver arrive tout doucement.
    Passez une bonne journée .
    Passez un bon weekend .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥

    KIT AUTOMNE 9



    Les oies sauvages

    Tout est muet, l’oiseau ne jette plus ses cris.
    La morne plaine est blanche au loin sous le ciel gris.
    Seuls, les grands corbeaux noirs, qui vont cherchant leurs proies,
    Fouillent du bec la neige et tachent sa pâleur.

    Voilà qu’à l’horizon s’élève une clameur ;
    Elle approche, elle vient, c’est la tribu des oies.
    Ainsi qu’un trait lancé, toutes, le cou tendu,
    Allant toujours plus vite, en leur vol éperdu,
    Passent, fouettant le vent de leur aile sifflante.

    Le guide qui conduit ces pèlerins des airs
    Delà les océans, les bois et les déserts,
    Comme pour exciter leur allure trop lente,
    De moment en moment jette son cri perçant.

    Comme un double ruban la caravane ondoie,
    Bruit étrangement, et par le ciel déploie
    Son grand triangle ailé qui va s’élargissant.

    Mais leurs frères captifs répandus dans la plaine,
    Engourdis par le froid, cheminent gravement.
    Un enfant en haillons en sifflant les promène,
    Comme de lourds vaisseaux balancés lentement.
    Ils entendent le cri de la tribu qui passe,
    Ils érigent leur tête ; et regardant s’enfuir
    Les libres voyageurs au travers de l’espace,
    Les captifs tout à coup se lèvent pour partir.
    Ils agitent en vain leurs ailes impuissantes,
    Et, dressés sur leurs pieds, sentent confusément,
    A cet appel errant se lever grandissantes
    La liberté première au fond du coeur dormant,
    La fièvre de l’espace et des tièdes rivages.
    Dans les champs pleins de neige ils courent effarés,
    Et jetant par le ciel des cris désespérés
    Ils répondent longtemps à leurs frères sauvages.

    Guy de Maupassant

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique