• ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     

     Créations de mon amie Annie Anya , merci de tout coeur ma douce ♥

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥                                

    Merci mon amie Anya , bisous ♥

    http://lesflashdeannie62.eklablog.com/

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    veropassion

    Le jardin des roses

    Votez pour moi svp merci

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    Le jardin des roses

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

    Le jardin des tubes

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥                                

    ♥*✿✽* ♥ Le jardin des roses♥*✿✽* ♥

     

    Cadeaux de ma sœurette Lili mc

    Merci ma douce , bisous ♥

     ♥ Le jardin des roses ♥

    Merci de tout cœur ma sœurette adorée jtf .

    Tu es adorable .

    Mille doux bisous .

     

     

     Copyright © Sylvie Erwan2017.fr, Tous Droits Réservés.
    Je rappelle que mes créations sont sous Copyright.©2017 By ©Sylvie Erwan - Toute reproduction est interdite - DésignDéposé sous Copyright France.com sous le numéro : RS9T272 - RS9T16C

     

      

  •  

     Bonjour à tous .
    Je vous souhaite un bon weekend .
    Passez aussi une bonne semaine .
    Bonnes vacances à ceux qui y sont .
    Je suis très peu sur le net
    Mes petits enfants sont en vacances .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥

    Chaleur estivale

    Sur la plage le parasol fermé pointe au firmament
    Ma langue savoure les grains de sel sur mes lèvres moites
    Mes pieds s’enfoncent dans le sable chaud
    Le sommeil me guette
    Le rêve m’attend
    Le soleil grandit l’éternité de mes pensées.
    Je répète jusqu’à l’hallucination les vers que tu as écrits pour moi,
    une nuit à côté des étoiles.
    Sous l’astre de l’été
    je revis notre amour : colonne ivre du temple de l’éternité
    Les saisons se succèdent
    Et moi
    je crois encore aux feux d’artifices.

    Sybille Rembard


     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    10 commentaires
  •  

    Bonjour à tous .
    Je vous souhaite un bon weekend .
    Passez aussi une bonne semaine .
    Bonnes vacances à ceux qui y sont .
    Je suis très peu sur le net
    Mes petits enfants en vacances .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥


    Bonne pensée du matin

    A quatre heures du matin, l’été,
    Le sommeil d’amour dure encore.
    Sous les bosquets l’aube évapore
    L’odeur du soir fêté.

    Mais là-bas dans l’immense chantier
    Vers le soleil des Hespérides,
    En bras de chemise, les charpentiers
    Déjà s’agitent.

    Dans leur désert de mousse, tranquilles,
    Ils préparent les lambris précieux
    Où la richesse de la ville
    Rira sous de faux cieux.

    Ah ! pour ces Ouvriers charmants
    Sujets d’un roi de Babylone,
    Vénus ! laisse un peu les Amants,
    Dont l’âme est en couronne.

    Ô Reine des Bergers !
    Porte aux travailleurs l’eau-de-vie,
    Pour que leurs forces soient en paix
    En attendant le bain dans la mer, à midi.

    Arthur Rimbaud


     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires

  • Avec toute mon amitié , je vous souhaite
    un bon weekend .
    Allé prenez soin de vous et
    mille doux bisous du <3


    A Paris, en été, les soirs sont étouffants…
    François Coppée

    A Paris, en été, les soirs sont étouffants.
    Et moi, noir promeneur qu’évitent les enfants,
    Qui fuis la joie et fais, en flânant, bien des lieues,
    Je m’en vais, ces jours-là, vers les tristes banlieues.
    Je prends quelque ruelle où pousse le gazon
    Et dont un mur tournant est le seul horizon.
    Je me plais dans ces lieux déserts où le pied sonne,
    Où je suis presque sûr de ne croiser personne.

    Au-dessus des enclos les tilleuls sentent bon ;
    Et sur le plâtre frais sont écrits au charbon
    Les noms entrelacés de Victoire et d’Eugène,
    Populaire et naïf monument, que ne gêne
    Pas du tout le croquis odieux qu’à côté
    A tracé gauchement, d’un fusain effronté,
    En passant après eux, la débauche impubère.

    Et, quand s’allume au loin le premier réverbère,
    Je gagne la grand’ rue, où je puis encor voir
    Des boutiquiers prenant le frais sur le trottoir,
    Tandis que, pour montrer un peu ses formes grasses,
    Avec son prétendu leur fille joue aux grâces.

    François Coppée, Promenades et Intérieurs

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique