• La cigale

     

     

    La cigale

    Le soleil fendille la terre,
    Aucun bruit ne trouble les champs ;
    On n'entend plus les joyeux chants
    Des oiseaux qui chantaient naguère.
    Tous par la chaleur assoupis
    Sous les buissons se sont tapis.
    Seule une cigale est sur l'aire.

    Son ventre sonore se meut ;
    Sur une gerbe elle est posée ;
    Seule elle n'est point épuisée
    Par l'astre à l'haleine de feu.
    Et la chanteuse infatigable
    Jette dans l'air brûlant et bleu
    Sa ritournelle interminable.

    Marcel Pagnol


     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    2
    Vendredi 11 Mars 2016 à 12:58

    Coucou ma ptite chérie

    Magnifique ta création et j'adore aussi le poème qui l'accompagne

    mon petit passage pour te souhaiter une bonne fin de semaine et un excellent week-end
    A lundi

    Bisous tendresse

    Gros poutoux de mes z'animours



    martine

      • Vendredi 11 Mars 2016 à 13:32

        Merci ma tendresse

        Pour toi aussi un bon week-end .

        Bon aprés midi .

        Ici aussi super soleil .

        Mille doux bisous du ♥

        Doux câlins aux zanizamours ♥

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :