• Gaieté

    ETE 5


    ETE 5

    Gaieté

    Petit piqueton de Mareuil,
    Plus clairet qu’un vin d’Argenteuil,
    Que ta saveur est souveraine !
    Les Romains ne t’ont pas compris
    Lorsqu’habitant l’ancien Paris
    Ils te préféraient le Surène.

    Ta liqueur rose, ô joli vin !
    Semble faite du sang divin
    De quelque nymphe bocagère ;
    Tu perles au bord désiré
    D’un verre à côtes, coloré
    Par les teintes de la fougère.

    Tu me guéris pendant l’été
    De la soif qu’un vin plus vanté
    M’avait laissé depuis la veille ;
    Ton goût suret, mais doux aussi,
    Happant mon palais épaissi,
    Me rafraîchit quand je m’éveille.

    Eh quoi ! si gai dès le matin,
    Je foule d’un pied incertain
    Le sentier où verdit ton pampre !…
    – Et je n’ai pas de Richelet
    Pour finir ce docte couplet…
    Et trouver une rime en ampre.

    Gérard de Nerval

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    2
    Vendredi 15 Mai à 16:46

    bonjour ma petite Sylvie bien joli ce poème

    j’espère que tu vas bien pour moi rien ne change du confinement je fais toujours mes courses au drive j'ai bien vu que pas mal de gens ne sont pas respectueux des consignes

    et c'est bien dommage

    demain je vais quand même voir ma fille qui fêtes ses 41 ans et mes petits enfants et mon beau fils bien sur

    95 km on sera dans les limites

    que ça vas faire du bien!!!

    je te souhaite un bon weekend bisous vivie

    Gros bisous du vendredi mouahhaa !! | Bonjour vendredi, Vendredi ...

      • Vendredi 15 Mai à 16:51

        Coucou ma douceur

        Merci infiniment pour ton gentil commentaire ma douce amie, oui il y a des inconscients aussi ici alors on reste à la maison heureusement nous avons un jardin , nos enfants sont trop loin pfffffff bonne Soirée, prend bien soin de toi .

        Mille doux  bisous du ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :