• Automne malade

    Automne malade

    Automne malade et adoré
    Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
    Quand il aura neigé
    Dans les vergers

    Pauvre automne
    Meurs en blancheur et en richesse
    De neige et de fruits mûrs
    Au fond du ciel
    Des éperviers planent
    Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
    Qui n’ont jamais aimé

    Aux lisières lointaines
    Les cerfs ont bramé

    Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
    Les fruits tombant sans qu’on les cueille
    Le vent et la forêt qui pleurent
    Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
    Les feuilles
    Qu’on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S’écoule

    Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913


     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    3
    Coryphee
    Dimanche 2 Novembre 2014 à 11:29
    Coucou mon amie ! Très beau ce poème ! Moi aussi j'adore l'automne pour ces multiples beautés et Apollinaire les a fort bien narrées. C'est aussi la porte de l'hiver, saison redoutée par tous, car dangereuse, mais qui décline également de merveilleux tableaux. J'espère que tu vas bien et ce poème est superbement mis en valeur dans ce kit serti de jolies couleurs. C'est un plaisir pour les yeux. Je te souhaite un beau dimanche et te dis à bientôt. Gros bisous. Coryphee
    2
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 09:09

    merci pour ce texte que j'avais oublié, je te souhaite une bonne journée et un bon weekend - bisous Mamy Annick

    1
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 08:46

     

    Coucou,

    Je ne peux pas lire pour l'instant,

    J'ai trop mal aux yeux, 
    par contre je peux écrire, alors je te souhaite
    une belle journée et un bon week end.

    Bisous,

    Allison

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :