• 3 petits lapins

    11

     


    3 petits lapins

    Trois lapins, dans le crépuscule,
    Tenaient un long conciliabule.
    Le premier montrait une étoile
    Qui montait sur un champ d'avoine.
    Les autres, pattes sur les yeux,
    La regardaient d'un air curieux.
    Puis tous trois, tête contre tête,
    Se parlaient d'une voix inquiète.
    Se posaient-ils, tout comme nous,
    Les mêmes questions sans réponse ?
    D'où venons-nous ?
    Où allons nous ?
    Que sommes-nous ?
    Pourquoi ces ronces
    Pourquoi dansons-nous le matin,
    Parmi la rosée et le thym ?
    Pourquoi avons-nous le cul blanc,
    Longues oreilles, longues dents ?
    Pourquoi notre nez tout le temps,
    Tremble-t-il comme feuille au vent ?
    Pourquoi l'ombre d'un laboureur
    Nous fait-elle toujours si peur ?
    Trois lapins dans le crépuscule
    Tenaient un long conciliabule.
    Et il aurait duré longtemps
    Encore si une grenouille
    N'avait plongé soudainement
    Dans l'eau de lune de l'étang.

    Maurice Carême

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    4
    Samedi 8 Avril à 16:26

     

     

    Bonjour Sylvie, 

    Ta création est super jolie et ton blog est magnifique.

    J'aime beaucoup ton entête, elle n'est pas chargée et la 

    fille est jolie même de dos.

    Bisous et bonne fin de journée,

    Allison

     

      • Lundi 10 Avril à 09:52

        Merci ma douce 

        Passe une bonne semaine .

        Mille doux bisous du ♥

    3
    Samedi 8 Avril à 08:06

    Bonjour Sylvie , quel magnifique et attendrissant poeme  . Mille mercis . Bisous affectueux .

      • Samedi 8 Avril à 08:41

        Coucou ma douceur

        Merci infiniment .

        Mille doux bisous du ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :