•  

    Matin d’hiver

    La brume conservait un goût de rêve étrange,
    Déliant la candeur des secrets de la nuit,
    Elle mêlait ainsi le soleil et l’ennui
    Sous le voile infini de son aile d’archange ;

    Déliant la candeur des secrets de la nuit
    La neige regardait l’étoile ou le nuage,
    Pâle comme un soupir, triste comme un naufrage,
    Elle mêlait ainsi le soleil et l’ennui ;

    La neige regardait l’étoile ou le nuage
    Lorsque je m’éveillai dans le petit matin
    Bercée par la douceur d’un rayon de satin…
    Pâle comme un soupir, triste comme un naufrage.

    Isabelle Callis-Sabot

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     Bonjour à toutes et tous .
    Je vous souhaite un bon weekend .
    Passez aussi une bonne semaine .
    Prenez soin de vous .
    Avec toute mon amitié .
    Bisous du ♥

    Matin d’hiver

    La brume conservait un goût de rêve étrange,
    Déliant la candeur des secrets de la nuit,
    Elle mêlait ainsi le soleil et l’ennui
    Sous le voile infini de son aile d’archange ;

    Déliant la candeur des secrets de la nuit
    La neige regardait l’étoile ou le nuage,
    Pâle comme un soupir, triste comme un naufrage,
    Elle mêlait ainsi le soleil et l’ennui ;

    La neige regardait l’étoile ou le nuage
    Lorsque je m’éveillai dans le petit matin
    Bercée par la douceur d’un rayon de satin…
    Pâle comme un soupir, triste comme un naufrage.

    Isabelle Callis-Sabot

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires
  • Merci infiniment mon amie

    il est trop mignon 

    Mille doux bisous ♥

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Mère

    C’est l’hiver et le noir décembre

    Gémit dans le bois attristé ;

    A la fenêtre de ta chambre

    Pend un vieux pampre dévasté;

    La bise qui gronde à ta porte

    Siffle autour de ton front charmant ;

    Sans songer aux fleurs qu’elle emporte,

    Pourquoi souris-tu si gaîment ?

     

    Oh ! dit-elle en levant la tête,

    Que me fait le temps triste ou beau !

    Tous mes jours sont des jours de fête.

    J’ai dans le coeur un chant d’oiseau.

     

    Mais du sein de la terre ouverte

    S’élèvent les blondes moissons;

    Vois la feuille odorante et verte

    Habiller rochers et maisons :

    Quant tout frémit, s’éveille et chante,

    Quand ta vitre brille au soleil,

    Pourquoi la gaîté rayonnante

    A-t-elle fui ton front vermeil ?

     

    Oh ! dit-elle en baissant la tête,

    Que me fait le temps triste ou beau !

    Comment saurais-je que c’est fête ?

    Mon coeur a perdu son oiseau.

     

    Ondine Valmore, 3 Novembre 1852

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour à toutes et tous .

    Je vous souhaite un bon weekend .

    Passez aussi une bonne semaine .

    Prenez soin de vous .

    Avec toute mon amitié .

    Bisous du ♥

    Mère

    C’est l’hiver et le noir décembre

    Gémit dans le bois attristé ;

    A la fenêtre de ta chambre

    Pend un vieux pampre dévasté;

    La bise qui gronde à ta porte

    Siffle autour de ton front charmant ;

    Sans songer aux fleurs qu’elle emporte,

    Pourquoi souris-tu si gaîment ?

     

    Oh ! dit-elle en levant la tête,

    Que me fait le temps triste ou beau !

    Tous mes jours sont des jours de fête.

    J’ai dans le coeur un chant d’oiseau.

     

    Mais du sein de la terre ouverte

    S’élèvent les blondes moissons;

    Vois la feuille odorante et verte

    Habiller rochers et maisons :

    Quant tout frémit, s’éveille et chante,

    Quand ta vitre brille au soleil,

    Pourquoi la gaîté rayonnante

    A-t-elle fui ton front vermeil ?

     

    Oh ! dit-elle en baissant la tête,

    Que me fait le temps triste ou beau !

    Comment saurais-je que c’est fête ?

    Mon coeur a perdu son oiseau.

     

    Ondine Valmore, 3 Novembre 1852

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires